erra

Droits culturels et linguistiques des PESH : la société civile au service de l’insertion des sourds et malentendants

Les droits culturels et linguistiques des personnes en situation de handicap ont été au centre des débats lundi au stand du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) à la 22éme édition du Salon international de l’édition et du livre (SIEL) à travers la présentation de l’expérience de l’Association Achourouk pour les sourds et déficients auditifs.

Lors d’une rencontre tenue, le lundi 15 février 2016, dans le cadre de la rubrique « Une heure, une région» organisée par la CRDH d’Errachidia-Ouarzazate, Abdelhakim Salhi, président de cette association a passé en revue les différentes initiatives et projets menés par son association dans le but d’accompagner et d’aider les personnes souffrant de surdité ou de déficience auditive à mieux s’intégrer dans la vie sociale.

  1. Salhi a indiqué que son association accorde un intérêt particulier au droit de cette catégorie à l’éducation, une condition sine qua non pour accéder aux autres droits, notamment culturels et linguistiques.

Pour ce faire, l’association a mis sur pied plusieurs projets en partenariat avec des départements gouvernementaux et des ONG internationales ainsi qu’avec la CRDH d’Errachidia-Ouarzazate portant sur l’appareillage auditif et l’apprentissage de la langue de signes au profit des sourds et malentendants afin de faciliter leur insertion dans tous les aspects sociale, économique, culturel, sportif…etc.

Toutefois, ces projets rencontrent des défis majeurs en premier lieu, la nécessité de disposer des ressources humaines qualifiées, lesquels ont poussé l’association à mettre en place des programmes de formation au profit des encadrants notamment dans le domaine de la langue des signes et de l’accompagnement social.

Crée en 1997, l’association Achourrouk pour les sourds et déficients auditifs dispose de plusieurs structures notamment l’école Achourrouk pour les enfants sourds, l’unité mobile d’audiométrie, l’atelier d’audioprothèse, le foyer d’accueil pour les enfants sourds du milieu rural, l’atelier d’initiation aux métiers et l’atelier de formation en DNP (dynamique naturelle de la parole) et en langue de signes, en plus de plusieurs antennes dans les villes de Taroudant, Errachidia, Tadla et Marrakech.